Jump to Navigation

5. Cas concrets

Maintenant que nous avons de beaux rapports, et un sentiment profondément douillet d'être scientifiquement valide, on peut se demander – à quoi ça sert prstiquement? Eh bien, en plus d'avoir des données solides pour une analyse plus poussée de probabilité de toucher (comme par exemple, l' excellente modélisation WEZ de Bryan Litz), il ya des utilisations pratiques immédiates, principalement en s'appuyant sur la connaissance des intervalles de confiance:

Mise au point d'un rechargement

Q: Comment savoir le chargement A est meilleur que le B?
R: Tirer jusqu'à ce que les intervalles de confiance ne se chevauchent plus.

Un exemple réel (~ 15 tirs par charge):

Chargement A - R50 = 0.31MOA, CI = -21%..+35%, le R50 est entre (0,31 * 0,79) = 0,24 et (0,31 * 1,35) = 0,42 MOA
Chargement B - R50 = 0.39MOA, CI = -20%..+35%, le R50 est entre (0,39 * 0,8) = 0,31 et (0,39 * 1,35) = 0,53 MOA

Il ya une grande superposition entre les valeurs R50 statistiquement plausibles pour les deux chargements – de 0,24 à 0,42 et de 0,31 à 0,53. Par conséquent, il n'est pas possible de dire qu'un chargement est meilleur que l'autre - la différence peut être un résultat purement aléatoire. Par conséquent, il faut continuer à tirer.

(En fait, dans cet exemple particulier, c'était purement aléatoire; après 30 coups par chargement, ils étaient très proches avec un R50 de 0,33 et de 0,35 MOA respectivement, il n'y avait toujours pas de différence statistique significative).

Zérotage d'une lunette

Je adore cet exemple.

Il ya quelque temps au stand de tir, je ai été témoin d'une scène absolument dramatique: un gars a gaspillé plus d'une heure et une grande quantité de munitions dans une tentative de parvenir au zéro parfait. Sa procédure – tirer trois coups de feu, faire la moyenne, ajuster l'optique, trois autres coups pour confirmer ... et il était complètement ailleurs, ajuster à nouveau, et répéter la même procédure, encore et encore. Il a soupçonné l'optique, le montage, il a blâmé le système cible électronique, ne réalisant pas que l'information sur le point d'impact qu'il tirait de trois coups de feu n'était tout simplement pas statistiquement significative.

C'est un exemple assez extrême d'intelligence, mais il m'est arrivé de zéroter sur un point d'impact moyen sur 5 coups, et d'être deux clics à coté.

Réponse: Pour atteindre le zéro parfait, tirer jusqu'à ce que les intervalles de confiance du point d'impact moyen soient inférieurs à un demi click de votre optique - alors vous êtes scientifiquement sûr que zéro est le meilleur que vous pouvez obtenir avec des valeurs de clic données.

De toute évidence, le nombre de coups nécessaires pour y arriver varie grandement avec la précision de l'arme. Zéroter une arme sur cinq coups peut être parfaitement faisable dans le cas d'un railgun BR, mais avec une AK roumaine il est tout à fait possible de ne toujours pas savoir où vous êtes après deux chargeurs tirés.

Exemple: avec un Mousqueton 31 et des munitions militaires suisse, il m'a fallu 17 cartouches pour obtenir les intervalles de confiance du point d'impact sous les +/- 15mm à 300m (c'est à dire - moins de la moitié de 0.1mrad = 30mm clic).

Avoid overscoping

As common shooting wisdom goes, a scope helps to see better, not to shoot better. There is no point getting a scope to see something that you cannot hit with reasonable certainty.

If R95 of your rifle is ~1-1.5MOA, a 10x or 12x scope is perfectly sufficient to clearly see (that is -- comfortably aim) the smallest target that you can hit with certainty. Bigger zoom = dead weight and waste of money. You only need 20x or 25x if your rifle+cartridge combo is capable of R95 within 0.5-0.7 MOA. Otherwise, overscoped it is -- extra zoom money would be better spent elsewhere.



Main menu 2

Book | by Dr. Radut